sur la route…

September 2, 2014

big «bof» island

nous sommes arrivés sur big Island en fin d’avant-midi. l’île porte bien son nom, elle est immense et on en voyait même pas le bout vu de l’avion.
nous sommes présentement à hilo, la plus grosse ville de ce côté d’île (sérieux, je sais pas si on est à l’ouest ou l’est ou nord?!?). je dis grosse ville mais on s’entend que c’est assez petit. il y a environ 48000 habitants. comparativement aux autres îles, les distances sont beaucoup plus grandes entre les villes et, je l’avoue… y’a pas grand chose à voir. une grosse route où l’on roule vite, that’s it. la route longe la mer mais aucun accès à des plages.
cet après-midi, on a roulé pendant un moment pour essayer de découvrir un peu mais, on a fini par se tanner. il y avait vraiment rien à voir. décevant un peu. en faisant un petit détour, nous avons réussi à nous rendre à akaka falls où, bien-sûr, il y avait de belles chutes d’eau.
ce midi, nous avions tellement faim à notre sortie de l’avion, on s’est dirigé vers le premier resto qu’on a vu. de la bonne chance pour alexandre, le resto servait des mets typiquement hawaïens. alexandre a donc essayé le poi (purée de taro), du laulau (porc enroulé dans une feuille de taro), une autre viande semblable au porc effiloché et un espèce de mélange de tomate-saumon. mis à part le poi, il s’est régalé!

IMG_0634.JPG
le plat hawaïen du jour

on s’est avoué ce soir qu’on trippe un peu moins sur big Island. on a tellement aimé les deux îles précédentes, on est un peu déçus. on essaie tout de même de profiter et de ne pas devenir négatif trop vite.

par contre, on peut dire qu’on aime beaucoup l’endroit où l’on reste. notre hôte airbnb a construit sa maison lui-même; elle est toute en bois. il a un gros pitbull qui s’appelle Bella. quand on est arrivés, notre hôte était pas là et Bella jappait pour protéger son territoire. finalement, c’est une grosse toutoune pas dangereuse du tout! alexandre et bella sont devenus amoureux, ça n’a pas pris de temps! :)

demain, direction volcanoes national park.
d’ailleurs, présentement, la lave d’un volcan a pris un tout nouveau «chemin». première fois en plus de 50ans. les radios ne cessent d’émettre des communiqués pour dire vers où s’en va la lave et le niveau de danger pour la population. maaalade.

No Comments »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a comment